• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne

    Jil Jadid-Bgayet appelle les citoyens à la vigilance

    Posté par jiljadidbejaia le 23 avril 2014

    Jil Jadid-Bgayet constate, avec beaucoup d’inquiétudes, une montée de violences à travers plusieurs régions du pays comme Ghardaia, Ouargla, Tizi-Wezzu, Bgayet, etc… Ces violences qui avaient déjà commencé quelques semaines avant la date de la fameuse élection présidentielle du 17 avril peuvent s’expliquer par la politique de terreur menée par les partisans du statu quo qui réduisaient le choix du peuple entre le 4ème mandat ou le chaos. Cette politique montre clairement que l’option d’excellence du pouvoir est celle de la violence qui consiste à la provoquer puis à la gérer afin de cacher son agonie.

    Le summum de la violence a été atteint par le coup d’Etat orchestré le 17 avril qui, toute honte bue, a transformé une participation avoisinant les 20 % pour lui faire atteindre les 51 % pour justifier la réélection d’un candidat absent et gravement malade sans craindre l’effondrement certain et général du pays.

    Ces violences reprennent en doublant de férocité après les élections du 17 avril caractérisées par une violation flagrante des libertés individuelles et collectives qui sont pourtant consacrées par la constitution algérienne et par les conventions internationales signées et ratifiées par l’Etat algérien.

    Jil Jadid-Bgayet dénonce énergiquement l’interdiction des marches pacifiques et des sit-in qui ont été violemment réprimés par les forces publiques sur ordre des hautes autorités du pouvoir central dont la violation la plus flagrante est la marche pacifique, de Tizi-Wezzu, qui a voulu célébrer, comme chaque année, le Printemps Amazigh du 20 avril. Cette marche pacifique a été, non seulement, interdite mais sauvagement réprimée où l’on dénombre de nombreux blessés graves et de nombreuses arrestations arbitraires. Pour preuves, les actes de violence, dont se rendus coupables les services de police et rapportées par des vidéos, ont provoqué l’indignation générale des citoyens de notre pays et même de l’étranger. Pis encore, la police a préféré arrêter l’auteur de la vidéo au lieu des auteurs des actes de violence.

    Devant la menace imminente d’une escalade de violence programmée et entretenue, dont nul ne peut évaluer l’ampleur, qui pèse sur le peuple algérien, Jil Jadid-Bgayet appelle les citoyens de la wilaya et d’autres régions

    • de continuer à revendiquer pacifiquement leurs droits de manifester et le respect des libertés démocratiques menacés par un système finissant
    • de ne pas répondre aux provocations d’où qu’elles viennent
    • de rester vigilants face aux groupuscules manipulés qui tenteraient d’embraser la région

    Tous ensembles pour revendiquer pacifiquement une transition véritable, l’unique alternative de sortie de crise.

    Jil Jadid- Bgayet

    Le coordinateur de wilaya

    Rabah NACERI

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa