• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne

    Le pouvoir préfère ceux qui ne bougent pas à ceux qui avancent

    Posté par jiljadidbejaia le 26 juillet 2014

    cnltd_850309_679x417

    Au vu des évènements que nous avons vécus ces derniers jours, nous pouvons affirmer, aujourd’hui,  avec certitude que le pouvoir algérien préfère les acteurs qui font du sur-place et qui entretiennent l’immobilisme à ceux qui avancent et qui prônent le changement pacifique. Pour preuve, la CNLTD (Coordination Nationale pour les Libertés et la Transition Démocratique) qui a programmé une conférence thématique portant sur les modèles de transition s’est vue refuser l’autorisation de la tenir par les services de la wilaya d’Alger sous le fallacieux prétexte que cette salle était réservée à des activités culturelles durant ce mois de Ramadhan alors qu’une réservation, en bonne et due forme, a été remise par les services de gestion de cette infrastructure.

    Le second évènement est la marche programmée, toujours par la CNLTD, pour manifester le soutien du peuple algérien au peuple de Palestine et plus particulièrement aux Ghazaouis, victimes de l’acharnement sauvage de l’occupant sioniste. Cette marche a été également interdite par le pouvoir en mobilisant un impressionnant bataillon de policiers qui ont carrément barrer la route aux manifestants avec des fourgons et des véhicules blindés. Cette forte présence policière a fini par  dissuader les marcheurs pacifiques qui ont préféré rentrer tranquillement chez eux plutôt que de vouloir forcer le passage et que les évènements prennent une autre tournure.

    Par contre, les organisations satellites du système qui ont initié un rassemblement de soutien à Gaza dans une salle fermée se sont vu autorisées et encadrées par les services de sécurité et les médias lourds du pouvoir mobilisés pour la circonstance.

    Il n’y a plus de doute aujourd’hui que notre pouvoir a publiquement affiché sa préférence pour le maintien du statu quo même si le discours, creux et résonnant, prône l’ouverture et le changement pour plus de liberté et de démocratie. Mais le peuple a bien compris !

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa