• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne
    • Accueil
    • > Analyses
    • > Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a menti aux jeunes…

    Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a menti aux jeunes…

    Posté par jiljadidbejaia le 26 octobre 2014

    Il est reconnu que, lors des campagnes électorales, les candidats en lice ont tendance à pétrir leurs discours pour plaire aux électeurs et capter leur attention. Les discours sont donc mielleux, parfois populistes, mais les candidats s’abstiennent de prendre des engagements difficiles à honorer même s’ils venaient à être élus. Mais durant cette campagne présidentielle 2014, tout le monde se rappelle le chapelet de promesses faites par Mr Sellal, Premier ministre et Directeur de campagne du président-candidat Abdelaziz Bouteflika.

    Parmi toutes les promesses faites par Mr Sellal, il en est une qui a ciblé toute la masse des jeunes qui ont fini leurs études et qui sont en quête de leur premier emploi mais freinés par leur situation vis-à-vis du service national. Harcelé par les jeunes au cours de ses meetings ou bains de foule, Mr Sellal a promis qu’il ne sera pas exigé du demandeur d’emploi la carte de dispense au service national. Cette mesure concernera aussi bien le secteur public que le secteur privé.
    Il faut avouer que cette promesse a accroché toute cette frange de la jeunesse qui n’ont pas hésité à lui accorder du crédit et par conséquent à aller voter pour le président-candidat.

    Mais…en réalité, que découvrons-nous dans le journal officiel ?

    Loi n° 14-06 du 13 Chaoual 1435 correspondant au 9 août 2014 relatif au service national.

    - Chapitre 2 : Des principes.

    -Art 7 : tout citoyen ne justifiant pas de sa situation vis-à-vis du service national ne peut-être recruté dans le secteur public ou privé, ou exercer une profession ou une activité libérale.

    Les différents cas de situation vis-à-vis du service national sont définis par voie règlementaire.

    Le candidat est élu, la promesse faite, avec insistance par celui qui demeure toujours Premier ministre, a fondu comme une médaille en chocolat exposée au soleil de l’été. Les jeunes réalisent encore une fois que le pouvoir s’est servi d’eux pour crédibiliser une élection sans contrepartie. On ne peut pas trouver une astuce plus diabolique que celle-ci pour enterrer toute lueur d’espoir dans le cœur des jeunes et les rendre plus sceptiques envers les hommes politiques.

    Jil Jadid, par la voix de son président, ne cesse de dénoncer ces pratiques d’un autre âge qui mettent en péril la stabilité du pays par un désengagement total de la jeunesse à la gestion des affaires publiques et du combat contre le sous-développement.

    Non découragés par la culture du bricolage politique, les « Jadidiens » (militants de Jil Jadid) continuent de semer l’espoir dans le coeur de nos jeunes et de notre élite pour qu’ensemble il soit mis fin à cette gabegie qui a trop duré et qui appelle à la mise en place d’une véritable transition démocratique.

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa