• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • avril 2015
    D L Ma Me J V S
    « fév   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne

    Basta à la politique de prestige ! Basta à la falsification de l’Histoire !

    Posté par jiljadidbejaia le 23 avril 2015

    Les « dirigeants » algériens n’arrivent pas à se libérer de cette vieille et ridicule politique de prestige avec laquelle ils espèrent encore endormir le peuple et d’abrutir la jeunesse algérienne. Durant de longues années, les services de propagande n’ont pas cessé de nous faire rabâcher que notre pays a construit la plus grande raffinerie d’Afrique, d’avoir construit la plus grande université du Tiers-Monde, de posséder le plus grand méthanier du monde, le plus grand… et nous y avons cru.

    Quelques années plus tard, nous nous sommes réveillés de ce long sommeil collectif et dure fut la réalité. Nous apprenons avec tristesse que notre pays importe tout : des oignons d’Espagne, de l’ail du Portugal, des oeufs de Madagascar et même… des cure-dents de Chine. Nos exportations se réduisent à deux richesses : les hydrocarbures pour aider les industries occidentales à fonctionner à plein temps et notre matière grise pour faire le bonheur des mêmes pays.

    Il n’est pas dans mon intention d’énumérer toutes les aberrations des dirigeants de ce pays, mais nous nous limiterons à dénoncer la toute dernière qui ferme la boucle : falsification de l’histoire millénaire du pays en décrétant Constantine capitale de la culture arabe.
    Il est universellement reconnu que chaque colonisateur qui envahit un pays se fixe comme premier objectif l’effacement de l’histoire et la culture de ce pays. Nos dirigeants se disent Algeriens, nationalistes et patriotes. Or, leur comportement est identique à celui d’un colonisateur. Il ne peut exister une autre explication à cette grave atteinte à l’Histoire millénaire de Constantine, cette capitale Amaziɣ.

    Le pire de l’histoire, c’est que le pouvoir central a débloqué la somme de 700 milliards de centimes pour exécuter un programme folklorique pendant que des millions d’Algériens vivent en dessous du seuil de pauvreté, qui n’ont pas les moyens de se soigner, qui stoppent la scolarité de leurs enfants par manque de moyens…

    Pauvreté_01  Pauvreté_02

    Publié dans Analyses | Commentaires fermés

    Un grand bravo au M.O.B !!

    Posté par jiljadidbejaia le 10 avril 2015

    MOBejaia L’ensemble des militants et sympathisants Jadidiens de la wilaya de Bgayet se félicitent de la qualification méritée du Mouloudia Olympique de Bgayet (M.O.B), club phare de la wilaya, pour sa victoire la demi-finale de la coupe d’Algérie. La victoire du MOB, face au club champion d’Afrique, l’Entente Sportive de Sétif, a été arrachée grâce au jeu collectif des joueurs, grâce au grand entraineur, Mr Amrani et de tous ses collaborateurs et grâce aussi à la fidélité sans faille et légendaire des supporters qui se sont déplacés très nombreux pour encourager leur équipe fétiche.

    Les militants et sympathisants de Jil Jadid de la wilaya n’Bgayet présentent leurs sincères félicitations à la grande famille du M.O.B et prient Dieu de guider leurs pas vers la victoire de la coupe d’Algérie qui honorera la wilaya de Bgayet, la Belle et Rebelle.

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Désordre dans l’aménagement du territoire

    Posté par jiljadidbejaia le 3 avril 2015

    « Bejaia souffre de l’absence du foncier », « Alger étouffe par manque de terrain », etc…tels sont les déclarations qui reviennent dans la bouche des responsables locaux ou nationaux pour justifier les retards dans les programmes de développement pendant que les surfaces agricoles utiles régressent à vue d’œil au profit du béton.

    Les programmes de logements sociaux sont de plus en plus faibles alors que les promotions privées connaissent un développement fulgurant et ne semblent nullement souffrir du manque de terrain. Toutes les villes du nord du pays connaissent une croissance urbaine anarchique et notre wilaya n’échappe pas à cette ruée vers le béton.

    Personnellement, j’ai eu, à plusieurs reprises, à soulever cette question sans qu’il y ait le moindre écho. A titre d’exemple, je citerai celui du quartier d’Ighil-Ouazzoug qui ne cesse de s’étaler jusqu’à déborder sur la commune de Oued-Ghir. Les services de l’urbanisme de la commune du chef-lieu ne sont jamais intervenus pour arrêter l’hémorragie qui ronge tous les beaux sites de la ville et qui la déforme.

    L’explication est simple. Le gouvernement n’a jamais élaboré de politique de l’espace pour gérer les croissances urbaine et aussi pour freiner l’exode rural massif sur les villes du nord. Pis encore, les règles de l’urbanisme n’ont jamais été respectées et les constructions jaillissent comme des champignons sous le regard passif et coupable de l’autorité compétente.

    Urbanisation  Vue Ighil-Ouazzoug  Camera

    Publié dans Analyses | Commentaires fermés

    Bgayet. Les trottoirs de tous les dangers.

    Posté par jiljadidbejaia le 3 avril 2015

    On embellit par-ci, on badigeonne par-là…mais tout est fait selon selon la sacrée règle de la démagogie. Une administration qui fonctionne ou qui réagit sous la pression populaire est une administration totalement obsolète et inutile. Pour preuve, nous assistons à des fermetures de routes par une poignée d’individus qui exigent la présence du chef de daïra ou du wali pour lui soumettre une liste de revendications qui seront vite satisfaites. Alors que lorsqu’un citoyen s’adresse à une administration poliment, il ne trouve personne pour l’écouter, pour lui répondre, encore moins pour prendre en charge sa revendication

    Recenser et énumérer toutes les aberrations que l’on rencontre au niveau du chef-lieu de wilaya relève presque de l’impossible tellement que celles-ci sont nombreuses. Parfois, on s’interroge à juste titre si nous avons une administration et si nous avons des élus. Et pourtant, nous avons voté pour élire des élus locaux et nationaux.

    Ce matin, en sortant des bureaux de la direction régionale de la Cnep, j’ai vu une personne âgée qui a trébuché sur quelque chose et il s’est affalé de tout son corps. Il s’en est sorti avec plein d’égratignures aux genoux et aux mains. Beaucoup de personnes sont venues à son secours et quelqu’un lui a même proposé de l’emmener à l’hôpital pour les soins mais il a refusé, préférant rentrer chez lui.

    Je me suis rapproché de l’endroit où il a trébuché, j’ai remarqué quatre tiges d’acier d’une dizaine de centimètres qui sortaient de terre. C’était des tiges destinées à recevoir des poteaux ou autre chose à fixer au sol…mais ces poteaux ou ces choses, que nous attendions depuis plusieurs mois, ne sont jamais arrivés. Pendant ce temps, les enfants, les personnes âgées et les personnes moins âgées continuent de tomber, de se blesser sans aucune réaction des services de la voierie ou du wali qui arpente chaque matin (selon ce que rapportent quelques citoyens qui l’auraient vu) le trajet de la Place Medjahed jusqu’au siège de la wilaya. Il ne peut pas ne pas les voir toutes ces aberrations que subissent les citoyens de cette ville et ceux qui la visitent.

    Je vous joins ci-dessous deux photos édifiantes qui ont été prises ce matin même à quelques mètres de l’institution de la république, la wilaya :

      Aberration_02

    Aberration_01

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa