• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • avril 2015
    D L Ma Me J V S
    « fév   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne

    Bgayet. Les trottoirs de tous les dangers.

    Posté par jiljadidbejaia le 3 avril 2015

    On embellit par-ci, on badigeonne par-là…mais tout est fait selon selon la sacrée règle de la démagogie. Une administration qui fonctionne ou qui réagit sous la pression populaire est une administration totalement obsolète et inutile. Pour preuve, nous assistons à des fermetures de routes par une poignée d’individus qui exigent la présence du chef de daïra ou du wali pour lui soumettre une liste de revendications qui seront vite satisfaites. Alors que lorsqu’un citoyen s’adresse à une administration poliment, il ne trouve personne pour l’écouter, pour lui répondre, encore moins pour prendre en charge sa revendication

    Recenser et énumérer toutes les aberrations que l’on rencontre au niveau du chef-lieu de wilaya relève presque de l’impossible tellement que celles-ci sont nombreuses. Parfois, on s’interroge à juste titre si nous avons une administration et si nous avons des élus. Et pourtant, nous avons voté pour élire des élus locaux et nationaux.

    Ce matin, en sortant des bureaux de la direction régionale de la Cnep, j’ai vu une personne âgée qui a trébuché sur quelque chose et il s’est affalé de tout son corps. Il s’en est sorti avec plein d’égratignures aux genoux et aux mains. Beaucoup de personnes sont venues à son secours et quelqu’un lui a même proposé de l’emmener à l’hôpital pour les soins mais il a refusé, préférant rentrer chez lui.

    Je me suis rapproché de l’endroit où il a trébuché, j’ai remarqué quatre tiges d’acier d’une dizaine de centimètres qui sortaient de terre. C’était des tiges destinées à recevoir des poteaux ou autre chose à fixer au sol…mais ces poteaux ou ces choses, que nous attendions depuis plusieurs mois, ne sont jamais arrivés. Pendant ce temps, les enfants, les personnes âgées et les personnes moins âgées continuent de tomber, de se blesser sans aucune réaction des services de la voierie ou du wali qui arpente chaque matin (selon ce que rapportent quelques citoyens qui l’auraient vu) le trajet de la Place Medjahed jusqu’au siège de la wilaya. Il ne peut pas ne pas les voir toutes ces aberrations que subissent les citoyens de cette ville et ceux qui la visitent.

    Je vous joins ci-dessous deux photos édifiantes qui ont été prises ce matin même à quelques mètres de l’institution de la république, la wilaya :

      Aberration_02

    Aberration_01

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa