• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • avril 2016
    D L Ma Me J V S
    « déc   juin »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne
    • Accueil
    • > Archives pour le Jeudi 21 avril 2016

    Tasuta Tamaynut n’Bgayet (Jil Jadid n’Bgayet) dénonce les tentatives de récupération et de clochardisation de la cause Amaziɣ par le pouvoir;

    Posté par jiljadidbejaia le 21 avril 2016

    Malgré les dénonciations publiques et souvent reprises par la presse écrite et audiovisuelle nationales et internationales, le pouvoir, assisté de ses relais, s’obstine à tenter de récupérer et de clochardiser coûte que coûte la revendication Amaziɣ après avoir tenté, pendant très longtemps, de l’étouffer, voire même de l’effacer quitte à falsifier l’histoire.

    La répression consciente exercée par le pouvoir algérien sur les militants pacifiques de la revendication amaziɣ a été contre productive. Bien au contraire, cette répression a renforcé la détermination des Amaziɣ pour une reconnaissance de leur langue maternelle et de leur identité.

    Le pouvoir, croyant avoir trouvé la parade pour soustraire cette revendication qui s’est élargi bien au-delà des frontières de l’Afrique du nord, et de s’en accaparer, introduit cette revendication dans une énième constitution qui sert beaucoup plus les intérêts des clans au pouvoir plutôt que ceux du peuple algérien. Cette consécration-piège s’apparente davantage à un enfermement qu’à une volonté d’épanouissement de cette langue-mère millénaire.

    Le Conseil politique de notre parti, Tasuta Tamaynut (Jil Jadid) a rejeté dans le fond et dans la forme la mouture de cette nouvelle constitution qui était porteuse de dangers pour la stabilité du pays, pour la cohésion sociale et pour l’unité nationale.

    Aujourd’hui, avec l’arrivée de la date-symbole du 20 avril 2016 qui marque le 36ème anniversaire du combat identitaire, le pouvoir, toute honte bue, récidive en organisant des festivités folkloriques dans le but de clochardiser cet évènement payé au prix du sang de nos Martyrs.

    Tasuta Tamaynut n’Bgayet (Jil Jadid de Bgayet) dénonce l’attitude insultante du ministère de la jeunesse et des sports qui aurait ordonné à sa direction de Bgayet d’organiser le « premier festival du chant patriotique amaziɣ ». Mieux encore, les organisateurs optent pour la placette Saïd Mekbel qui n’est pas plus grande qu’un mouchoir de poche alors que les pouvoirs publics ont toujours affectionné le Théâtre ou la Maison de la culture. Mais comme plusieurs partis politiques ont programmé une marche qui se terminera au niveau de cette placette avec une prise de parole, nos organisateurs diaboliquement bien conseillés ont occupé les lieux dès 08 heures du matin sans calculer les risques de dérapage. Ils ont ramené un groupe de jeunes écoliers (filles et garçons) ne dépassant pas quinze années d’âge pour chanter ces chants patriotiques au risque d’assister à des scènes de désordre.

    Tasuta Tamaynut n’Bagyet dénonce ces tentatives de récupération et de clorchardisation du printemps Amaziɣ et de la terreur exercée sur la population par les services de sécurité qui ont affecté un hélicoptère qui a commencé à tourbillonner au dessus de la ville, parfois même à basse altitude, depuis le 16 avril.

    Tasuta Tamaynut n’Bgayet se solidarise avec tous les militants pacifiques de la cause amaziɣ, qui est un facteur déterminant de stabilité et de cohésion, et fait sienne cette revendication qui s’étale aujourd’hui sur toutes l’étendue de l’Afrique du nord.

    Festival_patriotique  Festival_patriotique_4  Festival_patriotique_2  Festival_patriotique_3

    Publié dans Analyses | Commentaires fermés

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa