• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • juin 2016
    D L Ma Me J V S
    « avr   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne
    • Accueil
    • > Archives pour le Lundi 20 juin 2016

    Les personnes handicapées demeurent les oubliées des pouvoirs publics

    Posté par jiljadidbejaia le 20 juin 2016

    Pension handicapésIl est dans la nature de ce système qui nous dirige de placer les intérêts des membres des clans qui le constituent avant ceux du peuple. Et, lorsqu’il arrive qu’une décision serve les intérêts légitimes des citoyens, les tenants du pouvoir s’arrangent toujours, par de multiples parades, de nous convaincre que c’est grâce à « leur générosité » et à « l’intérêt accordé au peuple » que cette charité nous est parvenue.

    Les «berrahines» et les affidés identifiés ou cachés du pouvoir sont toujours assez nombreux et disponibles pour nous faire parvenir l’information relative à la paternité de cette obole comme si les richesses du sous-sol leur appartenaient, qu’ils sont les « authentiques propriétaires » de ce pays et que les citoyens sont réduits au statut de simples locataires vivant de la charité de nos dirigeants.

    Cette situation a toujours prévalu dans notre pays, et les citoyens, victimes de ce diktat, en sont parfaitement conscients mais malheureusement mis sous oppression pour étouffer toute manifestation sociale.

    Je n’ai nullement l’intention de m’étaler davantage sur le constat de la situation car tout le monde la connait. Les raisons qui m’ont poussé à écrire cet article, c’est beaucoup plus pour m’indigner du mépris affiché par ce gouvernement à l’égard d’une frange de la société que représentent les handicapés physiques et mentaux au niveau national. Et pourtant, l’initiateur de la charte universelle des droits de la personne handicapée n’est autre que l’Algérien, le Professeur Mahfoud Boucebci, lâchement assassiné par un minable tôlier. Cette charte a été adoptée par l’Organisation des Nations-Unies et que notre pays a signée et ratifiée.

    Qu’en est-il sur le terrain ?

    Avant de répondre très succinctement à cette question qui exigera de nombreuses réponses, je tiens à préciser que je ne suis pas handicapé et que je n’ai aucun membre de ma famille handicapé. Mais, je reste convaincu que nul n’est à l’abri d’un handicap et nul n’a droit à l’indifférence de la situation alarmante des personnes handicapées qui vivent autour de nous.

    Mauvaise prise en charge des personnes handicapées

    La prise en charge est très insuffisante pour ne pas dire inexistante alors que les besoins manifestés par cette frange de la société sont énormes (chaises roulantes, prothèses, suivis médicaux, la rééducation orthophonique ou fonctionnelle, etc…). L’ironie du sort veut que le plus grand de ces personnes handicapées sont issues de familles à faibles revenus ou carrément de familles démunies.

    Mépris des services publics

    Les textes réglementaires de l’urbanisme recommandent l’aménagement de voies d’accès aux personnes à mobilité réduite pour leur permettre d’accéder aux différents services publics. Mais, malheureusement, sur le terrain c’est le mépris total de la part de ces bureaux d’études, des responsables de l’exécutif et même des élus locaux et nationaux. Si l’on ne peut pas trop critiquer les concepteurs des anciens édifices publics, il n’en est pas de même des nouvelles structures publiques dont les architectes sont formés et informés de cette nécessité qui est aujourd’hui universelle.

    Quelques rares administrations ont conçu une rampe d’accès à cette catégorie de personnes, mais qui s’arrête au niveau du premier palier qui n’est autre que le rez-de-chaussée alors qu’il y a des services qui se trouvent au quatrième ou cinquième étage sans ascenseur (cas du service des impôts de Bgayet). Cette façon d’agir s’apparente à du mépris caractérisé comme si la personne handicapée n’a pas droit de gérer une activité commerciale, de faire des démarches auprès d’une administration, de demander audience à un magistrat, etc…

    handicap_01   handicap_02

    Une pension qui s’apparente à une gifle

    Malgré l’aisance financière de l’Algérie des années passées, malgré les cris de détresse lancés par les personnes handicapées, malgré les alertes lancées par les nombreuses associations humanitaires sur les conditions de vie précaire de cette frange fragile de la société, les pouvoirs publics continuent de faire la sourde oreille.

    Le gouvernement préfère tripler les indemnités des députés et des sénateurs qui ne produisent rien et qui n’osent même pas s’indigner sur le sort de ces personnes malades et à mobilité réduites à qui on demande de survivre avec 4000,00 DA/mois, soit l’équivalent de 25 Euros par mois avec lesquelles il doit se nourrir, s’habiller, s’entretenir, etc…

    Le pire de l’histoire est que souvent cette minable pension arrive un énorme retard sans possibilité de recours. Toutes ces brimades entament la dignité des handicapés auxquelles il faut rajouter l’absence totale du service statistique au niveau de toutes les communes du pays. Cette situation favorise les détournements des dons en nature destinés à ces personnes malades et démunies.

    handicap_03

    Jil Jadid suggère.

    Il est urgent, aujourd’hui, que toutes les communes du pays mettent en place un service des statistiques qui leur permettra d’actualiser la liste des personnes handicapées physiques ou mentales afin d’élaborer un programme de suivi et de soutien de cette catégorie sociale.

    De même qu’il est nécessaire de dissoudre ce ministère de la solidarité, dont l’appellation est réductrice, pour mettre en place un Secrétariat d’Etat aux personnes handicapées et aux familles démunies.

    Publié dans Analyses | Commentaires fermés

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa