• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • septembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « août   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 2 visiteurs en ligne
    • Accueil
    • > Archives pour le Lundi 19 septembre 2016

    Informations et vérités sur l’ITE de Bgayet

    Posté par jiljadidbejaia le 19 septembre 2016

    La presse d’aujourd’hui rapporte qu’un mouvement de contestation a été provoqué par les étudiants de l’université de Bgayet qui revendiquent, entre autres, la réouverture de la cité universitaire (ITE de A3mriw) car celle-ci a été restituée à la direction de l’éducation.

    J’ai donc jugé nécessaire d’apporter quelques éléments d’information concernant cet édifice. Que nos jeunes étudiants sachent qu’il n’est nullement dans mon intention de désavouer leurs revendications, qui sont tout à fait légitimes, bien au contraire, toute la société civile les soutient car les conditions de vie de ces futurs cadres du pays évoluent dans des conditions lamentables et indécentes.

    Mon intervention porte uniquement sur la genèse de cette infrastructure qui était anciennement I.T.E (Institut de Technologie de l’Education) qui avait pour mission principale d’assurer une formation pédagogique des futurs enseignants comme cela est pratiqué partout dans le monde. Malheureusement, cet institut a cessé de fonctionner, pour des raisons que nous ignorions mais qui nous est facile aujourd’hui de deviner ; autrement dit, la bâtisse est restée vide à part quelques employés qui assuraient le gardiennage.

    Le recteur de l’époque, Mr Djoudi Merabet, a sollicité l’APW (Assemblée Populaire de Wilaya) que j’avais l’honneur de présider, pour lui céder cette infrastructure pour 2 ou 3 années, c’est à dire le temps de finir la construction d’une cité universitaire.
    Les arguments avancés en pleine assemblée, par le recteur, étaient convaincants. Il a informé l’ensemble des élus et les cadres de l’administration de wilaya de l’ambition projet mis en route comme la création de nouveaux départements, de nouvelles facultés et du nouveau campus d’Abudaw. Ceci provoquera inévitablement un flux important d’étudiants des communes de l’intérieur de la wilaya de Bgayet et d’autres wilayas du pays.

    Le Directeur de l’éducation de la wilaya de Bgayet, présent à la session, a été invité à donner son avis du moment que cette infrastructure, un bien du patrimoine de la wilaya, était gérée par sa direction. Il a confirmé que depuis quelques années, et sur instruction du ministère de l’éducation, tous les ITE ont cessé d’activer. (Nous comprenons aisément, aujourd’hui, pourquoi nos enseignants dérapent et piétinent vulgairement les règles pédagogiques de l’éducation. Tous les malheurs de gestion ont une cause humaine).

    Après débat, l’Assemblée Populaire de Wilaya a délibéré favorablement pour céder, à titre provisoire, à l’université de Bgayet l’infrastructure de l’ITE pour servir de cité d’hébergement des étudiants.
    Comme l’université a joui d’une grande renommée pour la qualité de son enseignement, de très nombreux étudiants des autres wilayas ont afflué vers notre ville pour leur formation universitaire. De ce fait, toutes les nouvelles résidences construites n’ont pas suffi pour absorber le flux, de plus en plus important, d’étudiants. Par conséquent, le délai de 2 années accordé a été largement dépassé d’autant plus que le ministère de l’éducation n’a jamais affiché sa volonté de relancer les ITE.

    Aujourd’hui, nous relevons, avec joie et bonheur, que le ministère de l’éducation -j’allais dire le pouvoir, parce qu’un ministre ne fait qu’exécuter le programme qu’on lui donne- a décidé d’engager de « sérieuses réformes » dans le système éducatif en réhabilitant les instituts de technologie. Il est donc logique que ce centre soit repris pour assurer à nouveau sa mission de formation des enseignants.

    Ceci ne diminue en rien le bien-fondé des revendications des étudiants qui exigent de meilleures conditions d’hébergement et de travail que le ministre de l’enseignement supérieur se doit de satisfaire si l’on veut que le jeune étudiant d’aujourd’hui soit la relève de demain.

    ITE de Bgayet

    Publié dans Analyses | Commentaires fermés

     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa