• Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Auteur :

    jiljadidbejaia

  • avril 2017
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Commentaires récents

    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne

    Hanoune s’attaque au bastion de la démocratie et de l’Etat de droit

    Posté par jiljadidbejaia le 7 octobre 2014

    Je publie ci-dessous les deux questions qui m’ont été posées par notre ami Rachid Hitouche, correspondant de presse au quotidien national « La Cité, auxquelles j’ai répondu portant sur les graves attaques de Mme Hanoune où elle accuse la Kabylie d’être les complices de l’enlèvement du Français Hervé Gourdel.

    Réaction_Kabylie

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Coup de gueule de Soufiane Djilali, président de Jil Jadid.

    Posté par jiljadidbejaia le 29 septembre 2014

    Coupdegueule

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Akbou croule sous les ordures ménagères. Jil Jadid de Bayet déplore et dénonce

    Posté par jiljadidbejaia le 12 septembre 2014

    Titre

    Jil Jadid de Bgayet, par la voie de sa coordination de wilaya, déplore et dénonce l’état d’abandon de la wilaya par les services déconcentrés de l’Etat et ce, dans tous les secteurs d’activité, ce qui compromet dangereusement son développement et qui peut se traduire par des risques sérieux de déstabilisation.

    Tous les projets de développement arrachés par les revendications sociales ou accordés par les pouvoirs publics pour désamorcer les tensions sociales grandissantes connaissent des retards considérables qui exigent à tous les coups des réajustements financiers pour tenter encore une autre fois leur lancement.

    Est-il utile de rappeler le projet tant vanté par les pouvoirs publics concernant le désenclavement des villes et villages de la wilaya par un projet ambitieux programme d’ouvertures de routes et d’autres voies de communication ?
    Est-il nécessaire de continuer à disserter encore et davantage sur le projet de la pénétrante qui se voit chaque jour retardé par un nouveau blocage réel ou artificiel ?
    Est-il utile ou nécessaire de parler de l’échangeur des « Quatre-Chemins » qui empoisonnent la vie aux citoyens de la wilaya et aux visiteurs qui rentrent sur Bgayet ou qui la quittent et qui n’a vu se réaliser qu’un énorme « dos d’âne » ?
    Faut-il ré-ouvrir les débats sur les associations des villages de Bouhamza qui ont été poussées, à cause du laxisme des responsables de la wilaya, à décider de la fermeture des vannes du barrage de Tichy-Haf et qui ont privé d’eau les citoyens de 23 communes ?

    Aujourd’hui, la coordination Jil Jadid de Bgayet déplore et dénonce la fuite en avant des pouvoir publics et à leur tête le wali de Bgayet après le constat amer de la situation prévalant dans la ville d’Akbou (seconde ville de la wilaya de Bgayet et éligible  au rang de wilaya)  où des tonnes d’ordures ménagères jonchent les rues et boulevards de la ville depuis plus d’un mois à cause d’une mésentente entre les élus locaux de cette commune et leur président.
    Et pourtant, les textes de lois sont clairs quand il s’agit de situation d’urgence comme la sécurité des citoyens, de la santé publique, de l’hygiène publique, etc… Dans ce cas précis, le wali se doit, conformément aux lois de la république, de se substituer à toute l’assemblée pour y remédier à cette catastrophe qui met en péril toute une population sans oublier l’entame de la nouvelle année scolaire.

    Jil Jadid dénonce le laxisme conscient des autorités de wilaya et appelle le pouvoir central de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer, d’une part, la santé publique dont les enfants scolarisées pourraient être les premières victimes innocentes de cette dérive dont se rendent coupables ceux et celles qui ont pour mission de veiller au bien-être des citoyens, de trouver les solutions qui s’imposent pour remettre en fonction normale cette structure locale qu’est la municipalité.

    Jil Jadid de Bgayet prend à témoin la population locale et nationale de la tournure que peuvent prendre les évènements de tout retard que mettraient les pouvoirs publics pour le rétablissement de l’ordre dans les villes et villages de la wilaya.

    Je vous insère ci-dessous quelques photos prises sur le vif au niveau de la ville d’Akbou

    20140909_132715  20140909_132921  20140909_132724  20140909_132604   20140909_132531  20140909_133159  20140909_133801

    Publié dans Analyses | Commentaires fermés

    Plate-forme de la Soummam (20 août 1956)

    Posté par jiljadidbejaia le 24 août 2014

    PLATE FORME DE LA SOUMMAM

    POUR ASSURER LE TRIOMPHE DE LA REVOLUTION ALGERIENNE, DANS LA LUTTE

    POUR L’INDEPENDANCE NATIONALE

     

    INTRODUCTION

    Les extraits de la présente plate-forme d’action du FRONT DE LIBERATION NATIONALE ont pour objet de définir, d’une façon générale, la position du FLN, à une étape déterminante de la Révolution Algérienne.   Elle est divisée en trois parties :

    I)  La situation politique actuelle.

    II) Les perspectives générales.

    III)Les moyens d’actions et de propagande.

    I)  LA SITUATION POLITIQUE ACTUELLE

    A)   L’ESSOR IMPETUEUX DE LA REVOLUTION ALGERIENNE

    L’Algérie, depuis deux ans, combat avec héroïsme pour l’indépendance nationale.

    La révolution patriotique et anticolonialiste est en marche.

    Elle force l’admiration de l’opinion mondiale. Lire la suite… »

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    La Coordination Nationale pour les Libertés et la Transition Démocratique dévoile sa nouvelle plate-forme

    Posté par jiljadidbejaia le 5 août 2014

    Transition

    La C.N.L.T.D (Coordination Nationale pour les Libertés et la Transition Démocratique) n’a pas attendu la rentrée sociale pour reprendre ses activités et réoccuper le terrain du combat pacifique. Les membres actifs de cette coordination ont le grand mérite d’organiser des séances de travail à un rythme soutenu pendant que d’autres acteurs politiques ont préféré ralentir la cadence de leurs activités en attendant la rentrée sociale. Les nombreuses séances de travail ont abouti à une nouvelle mouture de la plate-forme de transition dont j’ai repris les quatre grands axes la constituant (voir l’encadré ci-dessus).

    Il est utile de préciser que la déclaration du 1er novembre 1954 a été la référence essentielle sur laquelle se sont inspiré les membres de la coordination pour la rédaction de la plate-forme alors que le pouvoir actuel a de tout temps ignoré ce texte de référence qui a, pourtant, grandement contribué à l’avènement de l’indépendance nationale.

    Cette plate-forme insiste particulièrement sur la préservation de l’unité nationale et de la cohésion sociale, sur le rejet de l’usage de la violence dans la pratique politique et pour l’accès au pouvoir, etc…

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Tasuta Tamaynut n Bgayet (Jil Jadid Bgayet) vous souhaite un heureux Aïd

    Posté par jiljadidbejaia le 28 juillet 2014

    L’ensemble des membres de la coordination Tasuta Tamaynut (Jil Jadid) de la wilaya de Bgayet présentent leurs meilleurs vœux de bonheur à tous les musulmans du monde et à tous les humains qui militent pour la Paix dans le monde, contre toutes les formes de violence, contre la misère et contre les inégalités.

    Que cette fête soit le seuil d’une nouvelle ère de Paix et d’Amour entre tous les humains de cette planète

    Aid Moubarak

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Le pouvoir préfère ceux qui ne bougent pas à ceux qui avancent

    Posté par jiljadidbejaia le 26 juillet 2014

    cnltd_850309_679x417

    Au vu des évènements que nous avons vécus ces derniers jours, nous pouvons affirmer, aujourd’hui,  avec certitude que le pouvoir algérien préfère les acteurs qui font du sur-place et qui entretiennent l’immobilisme à ceux qui avancent et qui prônent le changement pacifique. Pour preuve, la CNLTD (Coordination Nationale pour les Libertés et la Transition Démocratique) qui a programmé une conférence thématique portant sur les modèles de transition s’est vue refuser l’autorisation de la tenir par les services de la wilaya d’Alger sous le fallacieux prétexte que cette salle était réservée à des activités culturelles durant ce mois de Ramadhan alors qu’une réservation, en bonne et due forme, a été remise par les services de gestion de cette infrastructure.

    Le second évènement est la marche programmée, toujours par la CNLTD, pour manifester le soutien du peuple algérien au peuple de Palestine et plus particulièrement aux Ghazaouis, victimes de l’acharnement sauvage de l’occupant sioniste. Cette marche a été également interdite par le pouvoir en mobilisant un impressionnant bataillon de policiers qui ont carrément barrer la route aux manifestants avec des fourgons et des véhicules blindés. Cette forte présence policière a fini par  dissuader les marcheurs pacifiques qui ont préféré rentrer tranquillement chez eux plutôt que de vouloir forcer le passage et que les évènements prennent une autre tournure.

    Par contre, les organisations satellites du système qui ont initié un rassemblement de soutien à Gaza dans une salle fermée se sont vu autorisées et encadrées par les services de sécurité et les médias lourds du pouvoir mobilisés pour la circonstance.

    Il n’y a plus de doute aujourd’hui que notre pouvoir a publiquement affiché sa préférence pour le maintien du statu quo même si le discours, creux et résonnant, prône l’ouverture et le changement pour plus de liberté et de démocratie. Mais le peuple a bien compris !

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Jil Jadid Bejaia dénonce le laxisme de l’administration locale

    Posté par jiljadidbejaia le 4 juillet 2014

    Décidément, les manifestations de rue sont devenues une nouvelle culture encouragée par les pouvoirs publics. Il ne se passe pas une semaine, au niveau de notre wilaya, sans que l’on assiste à deux ou trois fermetures de route. Cet état de fait nous révèle l’incapacité des administrations, relevant des institutions de l’État, à régler les problèmes élémentaires des citoyens. Les citoyens et les services déconcentrés de l’État semblent bien s’accommoder à cette nouvelle situation qui est pourtant décriée par la population à cause des multiples perturbations que cela occasionnent à toute la région. Donc, aujourd’hui, dès qu’un problème légitime nait, il s’ensuit immédiatement une fermeture de route pour que l’administration le prenne en charge. C’est un certificat de légitimité !

    La dernière action de rue enregistrée date du mercredi 02 juillet où une vingtaine de jeunes recrutés par la D.A.S (Direction de l’Action Sociale) dans le cadre de l’emploi de jeunes. Ces jeunes sont recrutés pour le nettoyage et le ramassage des ordures au niveau de la ville. Il se trouve que ces jeunes n’ont pas perçu leurs indemnités depuis cinq mois malgré les protestations auprès de la direction qui ne cesse de leur promettre un règlement rapide, mais sans suite. Leur dernier recours a été « l’administration de rue ». Ils ont barricadé la rue de la Liberté au niveau du « siège » de la wilaya. Une ou deux heures après, la route a été ré-ouverte à la circulation suite à la promesse officielle d’un règlement rapide de leur revendication.

    Qui doit-on condamner ? L’administration qui ne fait pas son travail ou bien les jeunes employés qui revendiquent et qui dénoncent ?

    Jil Jadid de Bejaia s’interroge et dénonce, à juste titre, ce laxisme conscient que développe notre administration de wilaya et à sa tête le premier responsable de l’exécutif. Incontestablement, cette non-gouvernance risque, à termes, d’engendrer de graves dérapages dont nul ne peut évaluer l’ampleur ni les dégâts surtout lorsqu’on constate la flambée des prix des produits de large consommation.

    DAS_Bgayet_03  DAS_Bgayet_01  DAS_Bgayet_02

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Jil Jadid de Bgayet s’incline devant la mémoire du Grand Moudjahid Mohamed Mechati

    Posté par jiljadidbejaia le 4 juillet 2014

    Jil Jadid de Bgayet s’incline devant la mémoire du Grand Moudjahid

    (Par Hadjer Guenanfa. TSA). Le moudjahid Mohamed Mechati, dernier membre du Groupe des 22, à l’origine de la Guerre d’indépendance, est décédé ce jeudi 3 juillet dans un hôpital à Genève à l’âge de 93 ans, rapporte l’agence APS, citant ses proches. La  dépouille mortelle du défunt sera rapatriée samedi vers l’Algérie pour y être enterrée.

    Né le 21 mars 1921 à Constantine, Mohamed Mechati a été membre de l’Organisation spéciale (OS), puis membre du Groupe des 22 révolutionnaires, ayant déclenché la guerre contre l’occupation française.

    Début 1954, il quitte le territoire national pour se soigner en France. Une fois rétabli, il rejoint la Fédération de France du Front de libération nationale (FLN). Il a été chef d’une zone d’Alger sous le commandement de Mohamed Boudiaf, avant d’être transféré vers celle du Sud-ouest. Arrêté par l’armée coloniale en août 1956, il a été incarcéré dans plusieurs établissements pénitentiaires français avant d’être libéré en 1961.

    Après l’indépendance, feu Mechati occupe plusieurs postes diplomatiques, dont celui d’ambassadeur d’Algérie en Allemagne. En 2000, il consigne son témoignage dans « Militant de l’Algérie indépendante, Mémoires 1921-2000″.

    mechati_02

    mechati_01

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas…

    Posté par jiljadidbejaia le 27 juin 2014

    Un dicton populaire dit que »seuls les imbéciles ne changent pas » pour justifier parfois des positionnements opposés ou contradictoires, et cela s’observe souvent dans les démarches sinueuses de certaines formations politiques en mal d’équilibre ou de stabilité. Le prix d’excellence de l’ambivalence revient au « parti-Etat » qui a dirigé le pays depuis l’indépendance dont les représentants ne sont autres que ceux qui ont détourné le symbole populaire qui a libéré l’Algérie du colonialisme… Vous l’avez bien deviné, il s’agit du FLN.

    Il n’a jamais cessé de condamner toutes formes de violence et voilà l’image qu’il nous renvoie lors de ce dernier comité central. Deux clans se sont affrontés à coups de ceinturons pour les postes de responsabilités.

    FLN_Mafia

    Comme tout le monde le sait, c’est ce même parti qui a interdit l’usage de Tamazight sous quelque forme que ce soit. Certains jeunes Lycéens, âgés à peine de 16 et 17 ans, ont été incarcérés pour avoir revendiqué leur identité Amazigh et la liberté d’expression? Certains, à Bgayet, ont même passé leur Bac en prison.
    Aujourd’hui, c’est ce même parti-Etat, qui revendique l’officialisation de la langue Amazigh. Allez comprendre quelque chose !
    « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas », la leçon est bien apprise.

    FLN_Tamazight

    Publié dans Non classé | Commentaires fermés

    123456...16
     

    Debout La République 21 |
    Justforenglish |
    La Voix des Justes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journallemilitant
    | Piouzelzok2013
    | Goranafarroa